e-defisc.com

Défiscalisation dans l’immobilier

Ceux qui veulent réduire son impôt foncier s’aventurent dans le projet de défiscalisation. Concrètement, il y a des possibilités, mais à quel moment il faut s’engager, c’est là qu’on demande des conseils.

L’éligibilité de la défiscalisation

Les agences qui offrent cette défiscalisation choisissent les entreprises qui veulent travailler avec eux. Et ils vont viser des personnes qui paient 6 000 à 10 000 euros d’impôts, parce qu’ils vont se lancer dans un investissement locatif. Si on prend un package d’une manière traditionnelle, c’est qu’il est possible que cela ne soit pas rentable, en tant que tel. Il y a des personnes qui font des moins-values, et au bout de 3 à 5 ans, le bien est surévalué. Faire une défiscalisation est intéressant, mais il faut que l’on achète le bien au prix du marché. De cette façon, on ne risque pas de perdre d’argent quand on la revend. Il faut qu’on ait à un niveau d’imposition sur le revenu et que les agences le justifient. Sinon, il suffit de payer ses impôts et ne pas se perdre la tête avec la défiscalisation. Il y a 4 grandes possibilités qui existent : la loi Pinel, la loi Denormandie, la loi Malraux, et enfin, le régime LMP.

À chaque régime son étiquette de défiscalisation

Pour la loi Pinel, il est maintenant réservé aux appartements. Pour la loi Denormandie, qui vous permet d’acheter des immeubles dans un endroit précis, avec une liste accessible à tout le monde. Vous aurez tous les renseignements à propos de ce dispositif sur le site du gouvernement. Le coût de l’acquisition est plafonné à 300 000 euros, c’est ce qui sera pris en compte avec le calcul d’impôt. Et pour la réduction d’impôt, va dépendre de la durée d’engagement de la location. Donc pour 6 ans, on aura 12 %, pour 9 ans, 18 % et pour 12 ans, ce sera 21 %. Pour la loi Malraux, il est possible d’investir des milliers d’euros, mais de préférence cela concerne la restauration d’un ancien immeuble, donc il y aura un architecte qui va donner ses avis. On peut avoir 22 à 30 % d’abattements pour une durée de 4 ans.

Enfin, pour le régime de la LMP, il permet de créer un revenu potentiel et minorer les impôts sur le revenu.